Assurances pros

Quelles sont les assurances professionnelles à ne pas oublier ?

Les activités d’une entreprise exposent ses moyens matériels et ses ressources humaines à des risques divers. Un accident, une erreur ou un autre évènement imprévu peut occasionner des dégâts importants sur les biens de la société. Le personnel tout comme les tierces personnes qui fréquentent l’entreprise ne sont pas non plus à l’abri.

À titre d’exemple, l’explosion de l’usine chimique AZF à Toulouse le 21 septembre 2001 a causé la mort de 31 personnes, blessé 2 500 individus et engendré des dégâts matériels estimés à 2 milliards d’euros.

L’importance de l’assurance professionnelle

Il est évident que les catastrophes aussi graves que celle d’AZF ne sont pas courantes. Cependant, aucune entreprise n’est totalement à l’abri d’accidents ou d’erreurs dont les conséquences seraient lourdes pour ses finances si elle devait indemniser elle-même les victimes. L’assurance professionnelle constitue par conséquent une excellente couverture face aux risques qu’une entreprise doit affronter quotidiennement.

Il existe certaines activités où la souscription à une assurance professionnelle est exigée par la loi. Il s’agit notamment des professions médicales, des experts comptables, des professions du bâtiment, celles du droit, des agences de voyages, des agences immobilières, des compagnies d’assurance et des assistantes maternelles.

Assurance professionnelle pour les entreprises TPE/PME

La page http://www.lassurancepro.com/105848-mutuelle-tpe-pme fournit les éclaircissements nécessaires à chaque catégorie de professionnels. Les dirigeants des TPE/PME sont, par exemple, obligés de souscrire une mutuelle collective pour couvrir les salariés et tout le personnel de l’entreprise. Comme la législation impose à toute entreprise de souscrire une assurance mutuelle professionnelle minimale pour ses collaborateurs à compter du 1er janvier 2016, il est recommandé de le faire sans attendre.

De cette façon, l’entreprise tire profit d’avantages sociaux et fiscaux conséquents qu’elle peut déduire du bénéfice imposable. De leur côté, les salariés ainsi que leurs conjoints et enfants peuvent disposer d’une mutuelle professionnelle complémentaire santé à prix réduit puisqu’une partie du coût est prise en charge par l’entreprise.

Assurance professionnelle pour les indépendants

Plus que les salariés d’une entreprise, le travailleur indépendant doit se couvrir grâce à une assurance professionnelle. Le portail lassurancepro.com recommande de souscrire une police adaptée à ses activités. Ainsi, l’artisan doit chercher à préserver ses biens professionnels tout en bénéficiant d’une protection sociale adéquate, sans oublier l’assurance responsabilité civile vis-à-vis de sa clientèle. De même, en tant que chef d’entreprise, le commerçant est invité à souscrire une assurance responsabilité civile pour couvrir les dommages causés à des tiers comme les clients ou le personnel, ainsi qu’aux locaux et matériels.

Les activités de profession libérale peuvent présenter certains risques à ceux qui l’exercent, notamment les accidents, les incendies, les inondations, le dégât des eaux, la perte de documents ou les clients insatisfaits. La souscription d’une assurance profession libérale offre une réelle protection à l’indépendant avec le remboursement par l’assureur des éventuels dommages.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *