livret d'épargne

Différences entre le livret d’épargne règlementé et le livret d’épargne non règlementé

Quels sont les caractéristiques des 2 livrets?

Un livret d’épargne règlementé permet à son propriétaire d’avoir des conditions qui sont définies par l’Etat. Il est donc nécessaire de reconnaître les tarifs en cours lors de votre ouverture de compte. Les livrets règlementés regroupent tous les livrets ne sont pas soumis à l’imposition c’est-à-dire que les personnes qui souscrivent à ce type de livret n’auront pas des impôts à leurs charges.

Voici les différents types de livret règlementé :

  • Livret A : Le taux d’intérêt est souvent de 1.75% et est révisable tous les 6 mois par la Banque de France. Disponibles pour les particuliers sans distinction d’âge, même les mineurs.
  • Le Livret Développement Durable ou LDD ; avec un taux d’intérêt fixe de 1.75%. Il est destiné à tous les particuliers qui ont élu domicile en France.
  • Le Livret d’Epargne Populaire (ou LEP), spécialement conçu pour les ménages à revenus moyens, avec une rémunération à hauteur de 2.75%
  • Le Livret Jeunesse (12 à 25 ans) destiné aux particuliers de cette tranche d’âge, avec un taux ne pouvant pas descendre en dessous de 2.75%.

Par contre, le livret d’épargne non règlementé souvent appelé super livrets ne sont régis par aucune législation. Les tarifs associés à ce type de livret sont déterminés par les institutions financières qui proposent les offres. Les livrets d’épargne non réglementés sont accessibles à toutes les personnes sans distinction d’âge. Les taux peuvent être fixes ou variables. Le plafond, souvent variable, est largement plus élevé que celui des livrets réglementés. Les modalités d’ouverture diffèrent d’une offre à l’autre. Toutefois, il est à noter que les livrets d’épargnes non règlementés sont imposables en fonction des sommes déposées dans le compte.

Quels sont donc les différences de ces 2 livrets d’épargne ?

La sélection du type de livret d’épargne repose sur plusieurs critères dont la situation personnelle et les projets du souscripteur. Il est primordial de connaître les vraies différences avant de se poser sur un choix fixe.

Pour les livrets d’épargne règlementé, tous les dépôts pécuniaires effectué seront garanties et sous les règles de l’Etat, que ce soit pour les taux appliqués ou les autres conditions. Les intérêts générés ne sont pas assujettis aux impôts, ce qui représente un avantage important. Le propriétaire du compte percevra donc 100% de ses intérêts. Il est toutefois à noter que les taux d’intérêts peuvent varier tous les 6 mois.

En ce qui concerne les livrets d’épargne non règlementé, les conditions ainsi que les taux sont fixés par les institutions financières concernées. L’Etat n’agit pas sur ces types de livret. Ces derniers semblent effectivement plus libres mais les taux annoncés lors de l’ouverture du compte ne comprennent en aucun cas les impôts à payer. Le propriétaire du compte aura le choix entre deux modalités d’imposition :

  • Impôt sur le revenu : le montant de l’impôt sera défini suivant le montant des revenus mensuels auquel s’ajoutent les intérêts contractés.
  • Impôt annuel fixe à raison de 24% de la totalité des taux d’intérêt perçus, prélevé automatiquement.

Il est important de noter que tous les livrets d’épargne, règlementés par l’Etat ou non, font l’objet d’un prélèvement social annuel à raison de 15.5% de la totalité des taux d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *