epargne

Faut-il continuer à placer son argent sur un compte épargne

Les particuliers français ont une grande diversité de produits pour placer leur argent dans les banques. Pourtant, certains placements sont plus dynamiques que d’autres en cette période de crise. Qu’en est-il du compte épargne ?

Compte d’épargne de plus en plus populaire

Avec les incertitudes économiques, c’est la garantie d’un placement sans risque qui prévaut actuellement. Le compte d’épargne, aussi appelé livret d’épargne semble en constitué un.

Ils se présentent généralement sous deux formes : les livrets d’épargne réglementés et les livrets non réglementés.

Pour les livrets d’épargne réglementés, c’est l’Etat qui fixe le taux de rémunération et le plafond de dépôt.

Quant aux livrets d’épargne non réglementés, ce sont les banques qui déterminent elles-mêmes leurs propres réglementations.

Avec des produits de plus en plus diversifiés répondant aux attentes des épargnants à l’instar du Livret A, Livret Bleu, le Livret Jeune … les comptes d’épargnes connaissent un grand succès. Rien qu’avec le Livret A, on dénombre depuis 2012 plus de 62 millions d’inscrits. De plus, vous avez avec ce même type de compte un taux rémunérateur qui sera fixé à 1,75% et un plafond de dépôt réévalué à 22 950 euros dès le 1er février 2014.

Quels avantages de placer son argent sur un compte d’épargne ?

Un compte d’épargne présente un certain nombre d’avantages qui en font un produit financier prisé par les épargnants :

  • ll est disponible à tout moment, vous n’avez aucun impôt à payer et lors de la constitution du dossier, vous ne payez aucuns frais supplémentaires.
  • De plus, votre compte épargne est sécurisé puisque vous aurez toujours la possibilité d’avoir accès à votre argent en cette période de crise.
  • Aussi, vous êtes libre d’effectuer des versements comme bon vous semble mais tout en respectant les plafonds.

Le versement minimum étant de 10 euros et un plafond de dépôt assez conséquent de 19 125 euros actuellement mais appelé à être réévalué à 22 950 euros dès février 2014. Avec les livrets d’épargne non réglementés, les banques offrent des avantages sur certains montants en offrant la possibilité d’avoir un plafond de dépôt plus élevé. Mais ils sont soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *