Les français vont devoir se serrer la ceinture en 2018

Le coût de la vie ne cesse aujourd’hui de faire des siennes et cela aurait surtout des impacts consécutifs sur les dépenses des ménages. Avec plus d’un secteur touché, les Français devront s’attendre à de nombreux changement financier dès l’année prochaine. Se serrer la ceinture reste donc le seul crédo pour pouvoir assurer la nouvelle année en toute quiétude.

Des hausses de prix prévue à l’avance

Avec les différentes annonces de part et d’autres, des hausses de prix sont prévisible à l’avance pour l’année 2018. Et pourtant, ce sont surtout les secteurs qui occupent une énorme place dans le quotidien de la population qui enregistre le plus d’augmentation. Assurance, transport, logement, Santé et autres sont le plus touchés par ce fléau, ce qui engendre des sorties pécuniaires plus importantes qu’auparavant.

Des revenus en constante baisse

Ça a été annoncé officiellement, l’Etat a décidé de programmer son budget pour 2018, et ce qui semble le plus flagrant c’est que ce dernier envisage de réduire les aides octroyées aux citoyens.

Au niveau du logement, dans le but d’atteindre une économie allant jusqu’à plus d’un milliard d’euros, les simples locataires devront se contenter de moins de 5 euros mensuelle et ceux des logements sociaux de – 50 euros sur les aides que l’Etat les apportent. En effet d’après les informations relayées, cette baisse d’octroi n’aura des impacts sur le portefeuille des différents locataires grâce à l’imposition de l’Etat à diminuer les tarifs de location.

En ce qui concerne l’emploi, les jeux sont faits et contrairement aux 320.000 contrats financés cette année, seul 200.000 seront pris en charge en 2018. De nombreux postes pourront être également abrogés au sein de Pôle emploi. Ces décisions pourraient générer dans les 1 milliard sur la caisse d’économie Française.

Les fonctionnaires n’auront quant à eux aucune augmentation de salaire et environ 1600 emplois seront mêmes supprimés.

En ce qui concerne la santé, les français se serrent la ceinture afin de pouvoir aspirer à un système de santé efficace. En effet en plus des décisions telles la baisse des prix de médicament, la poursuite des traitements à domicile (et non à l’hôpital) et autres actes que l’Etat souhaite mettre en place, la majorité des citoyens ne sont pas contre le paiement d’autres frais.

Malgré le fait que l’Etat essai tant bien que mal de limiter les dégâts sur la vie quotidienne de la population, les ménages devront commencer à se serrer la ceinture à cause des changements qui interviennent petit à petit au niveau de tous les secteurs économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *