13 nov 2013

Publié par dans Crédit | 0 Commentaire

Le rachat de crédit comme une solution au surendettement ?

Le rachat de crédit comme une solution au surendettement ?

Le rachat de crédit est prôné par les professionnels du secteur tandis que les défenseurs des droits des consommateurs montrent la méthode du doigt. Certains considèrent en effet qu’elle ne représente pas une solution tout à fait saine pour le créditeur.

Quelques conseils pour faire son rachat de crédit hypothécaire

La première idée reçue c’est que le rachat de crédit est une solution qui s’adapte à tous les cas de figure. Le type de crédit contracté, les taux pratiqués, les mensualités sont autant d’éléments qui varient d’un cas à un autre. Le rachat de crédit offre des avantages indiscutables : les multiples prélèvements mensuels sur le compte en banque sont remplacés par un unique prélèvement, le taux est renégocié et les remboursements sont rééchelonnés en conséquence.

Les professionnels promettent souvent une réduction des frais et des charges de 40% environ ce qui est très alléchant, mais c’est rarement vérifiable dans les faits. Si votre décision est prise cependant, il conviendrait plutôt de se rendre sur les sites des banques concurrentes et de juste regarder ce qu’elles proposent, dans un premier temps. Il ne faut pas hésiter à faire faire des simulations, elles sont gratuites et n’engagent à rien.

Les taux proposés par les banques concurrentes sont souvent promotionnels pour être très attractives. Et un abaissement des mensualités signifie souvent un rallongement de la durée de remboursements. C’est souvent sur cette durée plus longue que les établissements de crédit se rattrapent et sur du long terme, cela peut revenir plus chères.

Il est préférable d’opter pour les taux fixes plutôt que les taux variables. Cela vous permettrait de maintenir une constante dans le montant de vos remboursements. Parfois, vous ne pourrez pas vous soustraire à quelques calculs mentaux pour savoir si le rachat au final ne vous coûtera pas plus cher.

Il faut savoir fixer le bon montant qui ne doit être ni trop petit (pour éviter un rallongement trop important de la période de remboursement), ni trop grand (pour éviter d’être dans le rouge à la fin du mois. Il est vivement conseillé donc de tenir ses propres comptes pour y voir un peu plus clair. Si vous avez des difficultés, n’hésitez pas à demander l’aide d’un proche ou d’un professionnel. L’idéal est de déterminer chaque mois, la totalité des charges fixes à payer (factures EDF et abonnements, loyers, nourriture, transport, assurance).

Une fois toutes ces charges déduites, vous obtiendrez une petite somme qui sera  le montant de vos mensualités en prenant soin de garder une petite marge pour les imprévus. Si la somme obtenue semble dérisoire c’est qu’il y a un trop grand déséquilibre dans votre gestion et qu’il va falloir y remédier.

En résumé, il est difficile pour le débiteur de savoir si le rachat de crédit est plus avantageux sur du long terme, mais en toute circonstance, la négociation du taux, du délai et des autres clauses du contrat de rachat sont des points cruciaux à ne pas négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *