épargne ménage

Qu’est-ce que l’épargne des ménages ?

L’épargne des ménages se retrouve souvent affectée par le circuit économique assez long. L’épargne des ménages constitue un investissement pour réaliser les projets du futur.

Epargne des ménages c’est quoi ?

La constitution d’une épargne de ménage représente, actuellement, une problématique importante face à la crise économique qui engendre des difficultés financières au sein des ménages. L’épargne est, pourtant, importante, voire nécessaire du fait qu’elle permet à chaque ménage de financer des projets de vie, de prévoir les mauvaises années futures et/ou les situations inattendues. L’épargne constitue donc une sécurité financière pour les ménages. L’épargne permet aussi de réunir des fonds d’investissement pour générer des revenus complémentaires.

Théoriquement, l’épargne des ménages est la part du revenu qui n’a pas été dépensée au cours d’une période donnée.

Le montant de l’épargne varie en fonction du revenu et de la consommation du ménage au cours d’une durée précise. Dans la plupart des cas, le ménage alimente son compte épargne tous les mois, quand il perçoit la totalité de son revenu.

Aujourd’hui, les ménages ont du mal à financer leurs besoins quotidiens. Dans certains cas, le revenu n’est plus suffisant pour couvrir les besoins quotidiens. Aussi, les ménages ont davantage recours aux crédits et aux prêts et ne disposent de la capacité à épargner.

La Propension Marginale à Consommer (PMC) et le revenu, les bases de l’épargne des ménages

Ces deux paramètres sont liés pour donner une propension marginale à épargner.

En effet, la consommation dépend amplement du revenu perçu. La propension marginale à consommer (PMC) représente le quotient obtenu de l’ensemble de la consommation finale d’un ménage et l’ensemble des revenus.

Les consommations finales comprennent :

  • Les biens marchands qui recouvrent l’ensemble des biens qui peuvent être vendus et achetés à un prix supérieur au coût de production.
  • Les services marchands qui sont des services payants (coiffeurs, plombiers, etc…)
  • Biens et services non marchands ceux qui ne sont à un prix inférieur à leur coût de revient.
  • Biens durables pour une utilisation à longue et une semi et courte durée : maison, stylo, nourriture, etc.

Il est donc normal qu’une unité de revenu complémentaire crée la hausse de la consommation au sein d’un ménage.

Le reste du revenu soustrait de la propension marginale à consommer représente donc la valeur que le ménage peut mettre de côté en prévision du futur ou pour la réalisation d’un projet.

Le taux d’épargne des ménages dans le monde

Le taux d’épargne des ménages représente la différence, exprimée en pourcentage, entre les revenus brut perçus et la somme servant d’épargne brute mise de côté. Des études internationales ont été mises en place afin de pouvoir détecter le taux d’épargne partout dans le monde et de pouvoir analyser les comportements des agents économiques. Ces données permettent d’avoir une idée de l’évolution dans la consommation et épargne en général, à l’échelle mondiale. Le taux d’épargne influe considérablement sur l’économie d’un pays.

Un taux d’épargne est faible entraine des conséquences négatives sur les investissements et affectent donc les futures activités économiques du pays en question. Par contre, un taux d’épargne élevé accroit considérablement la consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *