Un bon calcul du rendement garant d’un bon investissement locatif

Si  vous décidez d’acheter un bien immobilier pour le louer, il est souvent difficile d’estimer un retour sur investissement et surtout si cela est possible. Vous craignez d’avoir acheté le bien plus cher que ce qu’il vaut réellement et de ne pas pouvoir en retirer plus sinon autant. Toutes vos craintes sont légitimes mais le calcul du rendement est le seul outil dont on dispose pour pouvoir juger de la valeur locative d’un bien.

Plusieurs techniques existent pour faire ce calcul de rendement

Le but de ce calcul est de savoir combien vous rapportera votre investissement sur une période donnée et pendant laquelle il aura été en location. Il est possible de calculer ce rendement de 3 façons : en rentabilité brute, en rentabilité nette de charges et de frais, en rentabilité nette d’impôts.

« La rentabilité brute » se calcule sur le prix d’acquisition. Ce prix doit comprendre les divers frais liés directement à l’achat comme les honoraires du notaire, les commissions de l’agence immobilière, ou encore les frais de dossiers relatifs à une demande de crédit auprès d’une banque. Sa formule est simple : 100* (loyer mensuel *12)/ prix d’acquisition du bien. On obtient ainsi un taux qui est une valeur de référence.

Puis il y a « la rentabilité nette des frais et des charges ». Elle consiste à déduire les frais d’entretien, les charges (eau et électricité, l’assurance habitation, Les assurances loyers impayés, les frais de syndic, les frais de gestion) et les taxes (la taxe foncière et autre taxe locale éventuelle) du prix d’acquisition. Ces éléments précédemment cités appartiennent à la catégorie de frais non récupérables.

Enfin, il y a la « rentabilité nette après impôts ». Cette méthode est celle qui indique le mieux si votre investissement locatif vous rapporte de l’argent ou au contraire vous en coûte. C’est pourtant la plus complexe des trois. Pour la déterminer, il est nécessaire de connaître sa situation fiscale.

On peut faire ces calculs soi-même, mais cela reste tout de même assez complexe. Le plus simple est bien évidemment de le faire faire par des calculettes qui sont mises à la disposition des particuliers sur des sites spécialisés dont l’accès est entièrement gratuit et sans engagement. Les résultats obtenus sont à la fois fiables et complets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *